Rolex Fastnet Race Actualités

ARRIVÉE DE LA ROLEX FASTNET RACE

Photo - JM Enault Photo - JM Enault

La 49e édition de la Rolex Fastnet Race, dont le coup d’envoi sera donné de Cowes (Ile de Wight) le 8 août prochain, s’annonce une nouvelle fois très disputée. Organisée par le Royal Ocean Racing Club (RORC), la course mythique, qui mettra pour la première fois de son histoire le cap sur la France, réunira en effet un plateau d’exception composé de marins professionnels et d’amateurs passionnés de tous horizons. Les plus rapides arriveront dès le 9 août à Cherbourg-en-Cotentin, en Normandie, où ils seront attendus dans le strict respect des règles sanitaires après avoir bouclé un parcours de 695 milles nautiques.

Un plateau d’exception attendu sur la Rolex Fastnet Race

Plus de 450 bateaux sur la ligne de départ dont quelque 400 IRC en lice sur la Fastnet Challenge Cup, nombreux IMOCA, Ultim, Class40, Multi 50 et Figaro inscrits, 31 nations représentées : 2021 s’annonce comme un grand millésime pour la Rolex Fastnet Race, qui se jouera à guichet fermé. Un engouement qui confirme sa position de course de voiliers hauturiers la plus populaire et la plus grande au monde. « Nous nous réjouissons de bénéficier d’un plateau de classe internationale pour la première édition de la course à arriver en France depuis sa création en 1925, avec les inscriptions de skippers de renommée mondialele retour d’anciens vainqueurs et la présence d’amateurs éclairés », se félicite Jean-Louis Valentin, président de l’association Arrivée Fastnet Cherbourg. Cette épreuve est très attendue par la Ville, la Communauté d’agglomération du Cotentin, le Département de la Manche et la Région Normandie, regroupés au sein de l’Association Arrivée Fastnet Cherbourg.

Parmi la flotte très éclectique allant du classique à l’ultra moderne, on retrouvera notamment le yawl de 78 pieds Stormovel qui avait eu les honneurs de la ligne en 1961 ; ou encore le Rambler 88 de George David, toujours détenteur du record du premier monocoque au Fastnet. Sans oublier le Sun Fast 3300 mené d’une main de maître par les Britanniques Henry Bomby et Shirley Robertson. Du côté des équipages professionnels, on notera la présence de l’Ultime Edmond de Rothschild (Gitana 17), détenteur du record de l’épreuve depuis 2019, Armel Le Cléac’h vainqueur du Vendée Globe 2017 à la barre de son nouveau Maxi Banque Populaire XI ; quelques mois après l’arrivée du Vendée Globe, de nombreux marins ont répondu présents, dont le vainqueur Yannick Bestaven (Maître Coq) et son dauphin Charlie Dalin (APIVIA), Jérémie Beyou (Charal), Sam Davies (Initiatives Cœur) mais également des skippers étrangers de renoms tels que Alex Thomson (Hugo Boss), Miranda Merron (Campagne de Franceem>), Simon ‘SiFi’ Fisher (11th Hour Racing team), Brian Thompson (Argo MOD70em>), Paul Larsen (Allegra) etc.

Après le succès de la dernière édition du Vendée Globe, Cherbourg-en-Cotentin, accueillera avec fierté les plus grands noms et amateurs émérites qui se confronteront sur le nouveau parcours de la course mythique.

La course accueillie autour d’un protocole sanitaire extrêmement strict à Cherbourg-en-Cotentin

Alors que le contexte sanitaire est toujours compliqué du fait de la pandémie de Covid-19, l’association Arrivée Fastnet Cherbourg met tout en œuvre pour pouvoir accueillir la course dans les meilleures conditions possibles. « Le comité d’organisation de l’arrivée de la Rolex Fastnet Race à Cherbourg-en-Cotentin a tenu son conseil d’administration la semaine dernière. S’il subsiste des incertitudes concernant les modalités d’ouverture du Village au public et la jauge autorisée, qui dépendront de l’évolution du contexte sanitaire et des directives gouvernementales, nous travaillons d’ores et déjà sur la mise en place de protocoles sanitaires extrêmement stricts afin de garantir les conditions de sécurité nécessaires à l’arrivée », détaille Jean-Louis Valentin. « Nous nous préparons en conséquence en envisageant plusieurs hypothèses en attendant les décisions gouvernementales, qui devraient intervenir courant mai », précise-t-il. D’ici là, l’association Arrivée Fastnet Cherbourg continuera à se préparer à accueillir les concurrents dans un peu moins de quatre mois.

Rolex Fastnet Race Logo