Rolex Fastnet Race Actualités

La revanche des Anglais

© istockphoto © istockphoto

La Rolex Fastnet Race est décidemment une course de paradoxe. Depuis plusieurs années, la plus célèbre des courses au large est dominée de la tête et souvent des épaules par les Français. Lors de la dernière édition, les Bleus ont remporté 10 des 13 trophées possibles avec des victoires sur tous les terrains. Ils se sont imposés dans des séries « françaises » telles que les Ultimes, les IMOCA ou les Class40 où il y a de toutes façons peu de bateaux étrangers mais aussi dans la plupart des séries IRC qui sont au cœur de la tradition nautique britannique. Mieux, ce sont des Français qui ont remporté le si convoité Fastnet Challenge Cup en 2013, 2015 et 2017.

Pourtant cette année - alors que l’arrivée se joue en France - ce sont les Anglais qui se taillent la part du lion. Les français continuent de briller dans les séries professionnelles qui leur sont chères mais les Britanniques gagnent trois séries IRC ainsi que le classement général, attribué à Thomas Kneen, une première pour un britannique depuis 2003. De ce côté-ci de la Manche, on se console en rappelant que le bateau vainqueur est un JPK 11.80, construit… en Bretagne.

Overall (Fastnet Challenge Cup) : Sunrise (T. Kneen) - GBR

Line Honours Multicoque : Maxi Edmond de Rothschield (F. Cammas, C. Caudrelier) - FRA

Line Honours Monocoque : Skorpios (F. Echavarri) - MON

Ultimes : Maxi Edmond de Rothschield (F. Cammas, C. Caudrelier) - FRA

IMOCA : Apivia (C. Dalin, P. Meilhat) - FRA

Class40 : Palanad 3 (A. Magré) - FRA

MOCRA : Allegra (A. Keller) - SUI

IRC Zero : Tala (D. Collins) - GBR

IRC 1 : INO XXX (J. Neville) – GBR

IRC 2 : Sunrise (T. Kneen) - GBR

IRC 3 : Léon (A. Loison, G. Pirouelle) - FRA

Double : Léon (A. Loison, G. Pirouelle) - FRA

IRC 4 : Trading-advices.com (A. Guelennoc) - FRA

Figaro III : AD Fichou (Y. Poupon, V. Le Pape) - FRA

Toutes results ici