Rolex Fastnet Race Actualités

Dans 3 mois, Cherbourg-en-Cotentin accueille la Rolex Fastnet Race

La Rolex Fastnet Race, plus grande course au large au monde, va de nouveau s’arrêter à Cherbourg-en-Cotentin cet été, entre le 17 et le 29 juillet. C’est en effet dans la Grande Rade du port normand que sera mouillée la ligne d’arrivée de ce parcours de 695 milles (1 200 km) au départ de Cowes (Angleterre) et qui enroule l’emblématique Fastnet Rock situé au sud de l’Irlande. Ce sont ainsi près de 480 bateaux – un record absolu – qui sont attendus pour cette 50ème édition. Cette année, Cherbourg-en-Cotentin déroule le grand jeu. Les équipages qui le souhaitent peuvent en effet faire escale avant le départ pour profiter de l’accueil normand avant de traverser la Manche et se lancer dans la course, le 22 juillet. Les trimarans géants, les Ultims, doivent boucler ce parcours en moins de 48 heures et seront les premiers à franchir cette ligne qui verra les arrivées se succéder toute la semaine.

 village

Une semaine de festivités

Les bateaux vont commencer à s’amarrer à Cherbourg-en-Cotentin dès le 17 juillet où ils pourront finaliser leur dossier d’inscription mais c’est le 20 que débute officiellement la semaine de festivités avec une grande soirée de présentation, suivie d’un concert. A partir du 22 juillet, à 10h00, le village ouvre ses portes pour permettre au public de suivre en direct le départ depuis Cowes sur écran géant, tout en profitant des nombreuses animations offertes. Deux remises des prix sont prévues pour rencontrer les marins. La première, le 25 juillet, est destinée aux skippers professionnels alors que les amateurs auront leur moment de gloire le 28 juillet. Chaque cérémonie est suivie d’un concert gratuit et ouvert à tous. Et nouveauté, pour une première fois à Cherbourg-en-Cotentin, un spectacle de drones viendra illuminer le ciel au-dessus du port Chantereyne et des bateaux finishers.

10 jours

Grands marins et bateaux d’exception

Née en 1925, la Rolex Fastnet Race est une course mythique et cette édition anniversaire rassemble une flotte bigarrée et éclectique où des voiliers d’époque croisent des machines dernier cri. Certains traversent même le globe pour prendre le départ à l’image de Maluka, un vétéran aux lignes arrondies fidèle à la Sidney – Hobart, sœur jumelle de la Rolex Fastnet Race. Ce voilier des mers du sud côtoiera ainsi Moonbeam, somptueux plan Fife lancé en 1903 et skippé par Jacques Caraës, directeur de course des deux dernières éditions du Vendée Globe. Les machines les plus rapides sont bien sûr les Ultims au premier rang desquels le Maxi Edmond de Rotschild, vainqueur des deux dernières éditions et détenteur du record de l’épreuve. Les IMOCA, bateaux du Vendée Globe sont attendus en nombre, au même titre que les Class40 ou les Ocean Fifty, de spectaculaires trimarans de 50 pieds (15m). Plusieurs unités spectaculaires, comme le grand Lucky (27 mètres), sont également inscrites et feront le bonheur des spécialistes puisqu’elles évoluent plus souvent sur le circuit anglo-saxon.

 skipper pro

Chiffres clés :

  • 10 jours de festivités (du 20 au 29 juillet)
  • 480 bateaux attendus.
  • 30 000 m² d’espaces dédiés à la course dont
  • 1,8 km de pontons aménagés spécialement
  • 10 concerts programmés
  • Plus de 50 stand et animations à terre et sur l’eau
  • 40m de tyrolienne, skimboard, bassin de plongée, simulateur de voile…
  • 3 écrans géants pour suivre la course
  • 200 drones dans le ciel pour spectacle inédit le 28 juillet
  • 150 000 visiteurs attendus
  • 4500 marins au départ
  • Près de 300 personnes mobilisées pour l’organisation
  • 3 temps forts à ne pas manquer.

follow us